Pour une reconnaissance de la branche française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pour une reconnaissance de la branche française

Message  etude-stirling le Sam 19 Fév - 0:45

Bonjour à tous,

Excédé par la lecture de certaines âneries sur le net et de l'affront réalisé envers nos scientifiques nationaux et pères fondateurs des sciences modernes, je tiens à diffuser le plus possible ce message :

La genèse du moteur à air est dominée par la branche anglaise, ainsi : le moteur à air s'appelle Stirling et a été réalisé en 1816 par Robert Stirling.


Ce qui est FAUX !

16 Novembre 1816 est la date de l'enregistrement du brevet n°4081, portant le titre"Improvements for Diminishing the consumption of Fuel, and in particular an engine capable of being Applied to the Moving of Machinery on a Principle Entirely New" l'article de D. W. LOVERIDGE pour la très sérieuse Newcomen Society Volume: 50 (1978) Pages: 001-010 disponible ici apporte un éclairage totalement différent sur le dépôt de ce brevet. En effet, le brevet n'a jamais été correctement enregistré par défaut de payement des droits de 5£. (Un comble pour un écossait inventeur de l'économiseur de s'économiser les 5£ de son brevet)
De plus il ne s'agit que d'un brevet et non de la réalisation d'un moteur.



Ainsi, ce qui est probablement la première revue de l'état de l'art sur les moteurs à air chaud réalisé par Benjamin Cheverton en 1853 pour le Journal of the Franklin Institute (doi:10.1016/0016-0032(53)90471-2 -
lien ici), mentionne les travaux sur le moteur à air de George Cayley en 1804 et 1807 et par la suite, en 1827, la première réalisation d'un moteur à air par les frères Stirling !




C'est en parcourant ce même journal du Franklin Institute , que je ai trouvé l'article 18 Mai 1865 (doi:10.1016/0016-0032(65)90168-7 - lien ici) :



Première information pour M Burdin via un texte de M Bourget , page 5, de Notice sur le mouvement perpétuel / par M. Bourget,... Bourget, Justin (1822-1887) 1858, disponible ici



Plus d'informations sur Claude BURDIN (1788-1873) : http://www.annales.com/archives/x/burdin.html

Et ainsi en parcourant les comptes rendus hebdomadaires de l'académie des sciences, pour celui du Lundi 6 Novembre 1837 - page 654 (disponible sur google scholar ou le site de la BNF) :



Oui, vous avez bien lu, il y a un lien entre les Réflexions sur la puissance motrice du feu et sur les machines propres à développer cette puissance, de Sadi Carnot ( lien ici) et le moteur à air français !



Une recherche sur Bresson donne pour réponse le Bulletin des lois de la République française du second semestre de 1837 lien ici et le brevet suivant :


Plus d'informations sur l'enginairfeu dans le livre de Pietro Redondi de 1976, Sadi Carnot et la recherche technologique en France de 1825 à 1850 lien ici.





En conclusion :

Si je ne cherche pas à démonter que l'invention du moteur à air est française, il faut mettre au crédit des frères Stirling l'invention de l'économiseur, appelé Regenerator/Régénérateur en 1855 par William John Macquorn Rankine dans On the means of realizing the advantages of the air engine (doi:10.1016/S0016-0032(40)91006-7)

Je demande aux francophones de défendre un peu plus, l'existence d'un moteur à air à la française ! Pour éviter de voir des âneries sur des sites américains du genre, Robert Stirling a découvert son moteur 50 ans avant que Carnot n'en explique la théorie. Carnot a réalisé son ouvrage 3 ans AVANT le premier moteur des frères Stirling et si l'on attribue de la valeur au brevet de 1816/1817, que dire du travail de George Cayley en 1804 et 1807 ou de celui de Burdin en 1815 ?

Cette recherche n'en ai qu'a ces débuts et il est plus que probable, avec la numérisation de nombreux documents, de voir émerger d'autres noms oubliés.
Il est tout aussi possible de voir d'autres branches du moteur à air apparaitre dans d'autres pays, comme l'Allemagne, les États-Unis, les pays scandinaves ou tout autres pays d'Europe, pour peu que des personnes effectuent des recherches à ce sujet.
Le monopole anglais sur le moteur à air n'en est pas un ! Pour donner envie à nos décideurs de s'intéresser à ce moteur, présenté par les pères fondateurs de la thermodynamique comme le meilleur moteur possible, redécouvrons l'existence de nos pionniers sur ce moteur .



etude-stirling

Messages : 9
Date d'inscription : 28/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Etude française..

Message  ludique le Sam 19 Fév - 17:02

Bravo...
Un beau ravail de recherche et de documentation...
Merci..

ludique

Messages : 8
Date d'inscription : 06/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour une reconnaissance de la branche française

Message  etude-stirling le Sam 19 Fév - 18:45

Merci Wink

etude-stirling

Messages : 9
Date d'inscription : 28/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour une reconnaissance de la branche française

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum